Social Icons

Pages

mercredi 28 octobre 2015

Citations de Louis Bertignac


  • Ce genre de bienséance et cette vérité qu’on ne peut plus dire dans plein de domaines, cela me gêne. (2014)
  • Il y a plein de domaines où il vaut mieux la fermer parce que c’est ce qui correspond le mieux à la pensée commune. (2014)
  • Je ne suis pas un bisounours. 
  • J’ai attendu 60 ans pour devenir un sex-symbol. (2015)
  • Mes filles sont allergiques à The Voice, elles me disent d'arrêter. 
  • Quand j'ai une guitare dans les mains, je me sens chez moi. (Rock Ur Life, 2014)
  • Tous les concerts sont différents, nous improvisons beaucoup. On écrit la moitié de l'histoire et on s'adapte. Si on racontait tous les soirs la même histoire, on se lasserait et les gens avec nous… 
  • Avec ma guitare, on fait un joli petit couple, on ne s'est jamais engueulés, elle n'est pas jalouse... (Rock Ur Life, 2014)
  • Bon, moi qui essuyais un nombre de râteaux invraisemblable, même avec des moches, je me suis dit "Qu'est-ce qu'elles foutent là ?", persuadé que ce n'était pas pour moi. En réalité, si. Une minute après, elles sonnaient à la porte : "On a trouvé ton adresse et on aimerait bien boire un coup avec toi". (à propos de sa rencontre avec Carla Bruni et une amie à elle à la sortie d'un concert de Téléphone)
  • Je remercie le gamin de 17 ans que j'ai été et qui a dit : j'arrête le reste, je veux faire de la musique. (Rock Ur Life, 2014)
  • On a direct été au magasin de musique qui était juste à côté du lycée. On a pris des guitares et pendant une heure, on s’est éclaté. On n’avait pas besoin de parler. Automatique, direct. Pas la même culture, mais justement : complémentaires. Puis le mec du magasin nous a gentiment virés, alors Jean-Louis m’a dit : ‘On va chez moi’. On s’est retrouvés à jouer dans sa piaule jusqu’à 2 heures du matin. (à propos de sa rencontre avec Jean-Louis Aubert)
  • - Que penses-tu du dernier concert des Stones ?- Je touve que c'est très cher... (2006)
  • Imagine pour un mec complexé comme moi : t'es dans un groupe de rock qui cartonne... Manque de pot, ta gonzesse est dedans. (à propos de Corine Marienneau)
  • Ma dernière cuite, c’était il y a longtemps. J’ai arrêté depuis. Ça devait être il y a dix ans à Moscou avec mon trio. Mais c’est fini, c’était affreux. J’ai joué à Indiana Jones, on prenait les vodkas par douze. Ça a été dramatique, j’ai honte. Je me souviens de rien mais ils me racontent, ce n’était pas brillant. 
  • Quand on est Français et qu'on est musicien, on n'a jamais entendu parler de vous ailleurs et on n'entendra jamais parler de vous. 

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

 

Sample text

Sample Text

Sample Text

 
Blogger Templates